Marie Michaud

Diplômé 2016 - Master Infectiologie Professionnel
Coordinateur projet suivi environnemental SANOFI PASTEUR

Janvier 2018

Qu’est-ce que le métier de Coordinateur Projet suivi environnementale concrètement et quelles sont tes principales missions ?

- Je travaille dans un bâtiment de production de vaccin. Mon travail se divise en 2 grandes parties : un travail quotidien qui consiste en la gestion de l’environnement de la zone de production, et un aspect plus projet en lien avec l’agrandissement du bâtiment, aux changements liés à l’environnement. A tout ça, il faut ajouter l’amélioration continue et gérer les problèmes que l’on peut rencontrer.  

Etait-ce le métier que tu voulais faire à l’entrée du Master 2 ? Sinon pourquoi l’avoir choisi ?

- Non, pas du tout. Je ne savais même pas que ce type de poste existait. En fait, j’avais postulé à une autre offre de coordinateur chez Sanofi Pasteur. Lorsque j’ai été contacté par le service RH, on m’a dit que le poste en question était déjà pourvu mais qu’il y avait un autre poste disponible sur un autre sujet. Je n’ai eu beaucoup de détails sur le poste mais j’ai quand même accepté l’entretien, plus par curiosité au départ. Et après tout, je ne craignais rien à faire un entretien chez Sanofi.

Une fois que l’on m’a présenté le poste, j’ai été vraiment intéressée par l’aspect touche à tout de ce poste ainsi que les perspectives et les opportunités que pouvait m’apporter un tel poste. Et aujourd’hui je n’ai aucun regret.

 

A-t-il été facile de trouver un poste de coordinateur à la suite du Master Infectiologie ?

- J’ai trouvé ce poste après 4 mois de recherche à la suite du Master. Je ne sais pas si on peut dire que ça a été facile mais j’ai bien réussi à me vendre. J’ai eu un très bon feeling avec mon manager lors de l’entretien et je sais que cela a joué en ma faveur. Il est vrai que peu de coordinateurs chez Sanofi ont un diplôme universitaire. 

 

Quelles sont les qualités requises pour un tel métier ?

- La plus importante c’est l’adaptabilité ! Le Master ne prépare pas à ce genre de poste, mais il vous apprend à cogiter vite et bien. C’est indispensable dans tous les postes, celui-ci compris. Je n’utilise quasiment aucunes connaissances théoriques que j’ai pu voir pendant mes études. Il faut également être bien organisé, force de proposition, dynamique.

Quelles sont les perspectives d’évolutions de Coordinateur projet et comment y accéder ?

Chez Sanofi beaucoup de choses sont bâtiment dépendante, y compris les missions d’un coordinateur. Mais le fait de changer de service permet d’agrandir son éventail de connaissances et de compétences et ainsi d’évoluer sur des postes bien plus managériales.

 

Quels sont les avantages pour toi à travailler chez Sanofi Pasteur en tant que coordinateur Projet mais également au niveau de la vie dans la société ?

- Le fait de travailler chez Sanofi permet une visibilité très bénéfique pour la suite. La petite anecdote : quand j’ai commencé chez Sanofi en décembre 2016, j’ai mis mon profil LinkedIn à jour et dans la semaine qui a suivi j’ai été contacté par 5 boîtes. C’est vraiment à ce moment-là que j’ai réalisé l’impact que pouvait avoir le fait d’avoir une expérience chez Sanofi.

Les personnes qui travaillent chez Sanofi depuis plusieurs années ont un réseau vraiment très important. Il faut savoir qu’une bonne expérience chez Sanofi est une aide si l’on postule sur un autre poste dans n’importe quel site Sanofi (pas seulement sur Lyon).

Mon poste m’a permis de développer des compétences que je ne pensais pas pouvoir mettre en avant, ni même développer en tout début de carrière. En plus, Sanofi propose un large choix de formation en interne.

L’entreprise offre un niveau de vie et des avantages, comme le CE, attractif.

 

Il y a sûrement des inconvénients également non ?

- En tant que coordinateur je suis amené à faire beaucoup d’heures. Certaines semaines sont parfois très chargées en fonction de l’activité.

Le fait que cela soit une grande entreprise, chaque activité est assez cloisonné et une formation spécifique est nécessaire pour pourvoir faire telle ou telle chose. Le temps pour être opérationnel sur son poste est donc assez long.

J’avoue également que les manips à la paillasse me manquent un peu.

 

J’ai entendu dire que l’on mangeait très bien à Sanofi, est-ce vrai que l’on prend du poids ?

- C’est pas faux.

Déjà la cantine est top, beaucoup de choix et on mange bien. Et la bonne ambiance dans le bâtiment fait qu’il y a viennoiseries, chocolat ou autre douceurs sucrées (qui font prendre des kilos) très régulièrement. Toute occasion est un bon prétexte pour manger.

 

As-tu des conseils à donner à une personne qui souhaiterais faire le même métier ?

- Il ne faut pas se fermer des portes avant même d’avoir essayé. Si je n’avais pas répondu à une annonce sur un poste qui de base n’était pas vraiment adapté à une personne ayant un master universitaire, je n’en serais pas là aujourd’hui.

La persévérance et un peu de culot sont également nécessaires. Il ne faut pas hésiter à contacter et à parler aux gens, ça peut ouvrir des portes également.

 

Merci à l’AMIL d’avoir pensé à moi pour cette interview.

 

Interview réalisé par Gaëlle GUETON