Coraline HUGONNET

Diplômé 2015 - Master Infectiologie Professionnel
Elle cours après les méchants!
Technicienne Biologiste
Police Scientifique Française

Janvier 2017

« 

Rodolphe Pelissier : Quels sont les prérequis au niveau civil pour pouvoir prétendre au concours d'entrée de la police scientifique ?

 

Coraline Hugonnet : Il faut remplir plusieurs critères afin de pour s'inscrire aux concours :

- être de nationalité française

- avoir un casier judiciaire vierge

- avoir des aptitudes physiques requises (il ne faut pas entendre par là d'être très sportif mais de ne pas avoir de problèmes importants de la visions, du dos etc)

- être en règle avec la législation sur le service national (JAPD notamment).

 

R.P : à partir de quel niveau d'étude on peut espérer passer ce concours ?

 

C.H : Selon le concours préparé, il faut être titulaire :

- pour le concours d'ASPTS : d'un diplôme de niveau V (BEP, CAP, bac)

- pour le concours de technicien : d'un diplôme de niveau III (bac+2, bac+3) + du permis de conduire 

- pour le concours d'ingénieur : d'un diplôme de niveau I (bac+5).

Les modalités d'accès qui sont expliquées plus en détail sur le site www.lapolicenationalerecrute.fr

 

R.P : Quelles en sont les épreuves et quel en est la réelle difficulté ?

 

C.H : quelque que soit le concours visé, les candidats passent des épreuves écrites et des oraux. Les écrits comprennent une épreuve dans la spécialité choisie, d'une étude de documents et de tests psychotechniques. Pour l'oral on a une présentation sur un thème de spécialité tiré au sort, suivi d'un entretien de motivation. Certains peuvent choisir de prendre une option de langue.

La difficulté ne sera pas ressentie de la même façon pour tous, il m'est difficile de vous donner une réponse objective. De mon ressenti pour le concours tech, les épreuves écrites de la spécialité choisie reflètent le niveau attendu à un partiel ou examen du diplôme requis à l'inscription. Pas de difficultés majeures si on a bien révisé. Les épreuves d'étude de document et les tests psychotechniques sont là pour juger votre façon de réfléchir et réagir. 

L'oral est, je pense, l'épreuve la plus difficile à gérer. Nous tirons un sujet au sort, nous avons ensuite 30min pour préparer un exposé et nous passons ensuite directement devant un jury composé de 6-7 personnes. Le temps de préparation est très court et ne nous permet pas de répéter. Une fois devant toutes ces paires d'yeux qui nous fixent, il n'est pas toujours facile de s'exprimer avec aisance ou de ne pas être déstabilisé(e).

Globalement je vous dirais que si vous être bien préparé dans votre domaine (biologie, chimie, informatique...) et que vous pouvez expliquer pourquoi vous voulez faire ce métier, c'est gagné. 

 

R.P : Qu'est-ce qu'il se passe après le concours ?

 

C.H : Une fois que la liste des admis est annoncée, 2 autres petites "épreuves" nous attendent avant d'être déclaré officiellement nominé. Il faut passer un entretien dit "de moralité" durant lequel un commissaire nous pose des questions sur nous, notre famille, nos diplômes et emplois précédents. Ces informations seront ensuite vérifiées. Puis nous passons une visite d'aptitude médicale qui vise à détecter ou non si vous avez les aptitudes physiques requises (+tests anti drogues).

Quand tout est validé, il vous recevez la liste des postes et il vous est demandé de les classer par préférence. Les postes sont ensuite attribués en fonction de votre classement.

 

R.P : Quel est le/ les poste (s) obtenu (s)/ possible (s) si on réussit le concours d'entrée ?

 

C.H : Les concours d'ASPTS, de technicien et d'ingénieur donnent accès à des postes de grade ASPTS, technicien ou ingénieur. Ensuite selon la fonction, l'intitulé peut varier (analyste, responsable opérationnel etc).

 

R.P : Comment évoluer vers un poste plus élever et en combien de temps ?

 

C.H : En restant au même grade, les titulaires montent des échelons avec l'ancienneté. Mais il est possible de passer des concours en interne pour passer à un grade supérieur. Cependant, avant de pouvoir passer un concours interne, il faut justifier d'au moins 4 ans de service dans sa fonction.

 

R.P : Quel a été ton parcours ? le considérerais tu comme "atypique"?

 

C.H : Mon parcours est plutôt cohérent avec mon poste actuel de technicienne en biologie. Je suis titulaire d'une licence STS (Science Technologie Santé) spécialité Génetique et biologie cellulaire et d'un Master en génétique et biologie cellulaire spécialité Infectiologie.

 

R.P : Pouvez-vous nous parler en détails du travail que vous allez effectuer ?

 

C.H : J'ai été affectée à un poste de Responsable opérationnel au laboratoire de police scientifique de Marseille. Mes missions sont de réceptionner les scellés produits lors de délinquance de masse, délit ou crime, et de les traiter de façon à répondre aux demandes des requérants. Les scellés peuvent être des écouvillons sur personne, les écouvillons prélevés sur les lieux ou des objets. Mon rôle est de les ouvrir selon un protocole précis et de faire des prélèvements et/ou tests d'orientation permettant d'identifier la nature biologique du prélèvement (sang, sperme, cellules épithéliales, cheveux, salive...) et d'extraire l'ADN. Les profils génétiques obtenus sont analysés de façon à pouvoir identifier (si possible) la victime et/ou l'auteur.

 

R.P : Avez-vous des conseils à donner à pour une personne qui souhaiterais faire pareil ?

 

C.H : Si travailler dans la police scientifique est quelque chose qui vous intéresse n'hésitez pas à prendre contact avec des personnes déjà en poste qui pourront répondre à vos questions et vous donnez des conseils. Les révisions et la motivation feront le reste ! 

Et n'hésitez pas à passer plusieurs concours si vous pouvez.

 

R.P : Allez-vous avoir un permis de port d'arme ?

 

C.H : Non, nous ne sommes pas sur le terrain, mais nous avons l'occasion d'en manipuler en laboratoire (et des grosses !)

 

R.P : Pourrez-vous faire sauter nos PVs en faisant jouer vos relations ?

C.H : Désolée de vous décevoir, mais les contraventions n'entrent pas dans mon champ d'action ;) ! 

 

Merci beaucoup de nous avoir accordé un peu de votre temps pour cette interview. On vous souhaite le meilleur dans votre carrière que l'on espère longue et prospère."

 

Interview du 21 Janvier 2017 réalisée par Rodolphe PELISSIER